Qui sommes-nous ?

Emmanuel Mouillon a travaillé dans la finance pendant 22 ans. En 2008, il commence une formation sur 5 ans de comédien de théâtre Jacques Lecoq en Ateliers du soir.

En 2012, il quitte la finance pour réaliser son rêve d’enfant, devenir comédien. Il réalise entre 2014 et 2018 la mise en scène de 4 spectacles dont 2 où il joue. En 2017, il présente avec la Cie Choreame qu’il co-anime avec sa compagne danseuse une pièce de théâtre et de danse « Vivre ! » de Vincent Clergironnet. En 2018, il écrit sa 1ère pièce de théâtre « Émergence » avec comme trame de fond le « Discours de la servitude volontaire » d’Etienne de La Boétie.

Depuis 2017, il poursuit son parcours de formation avec la technique du comédien développée par Michaël Chekhov à Paris, Bruxelles et New-York.

Il souhaite par le théâtre r-éveiller les consciences et participer à l’émergence d’un monde nouveau.

Céline Campetto, depuis l’adolescence, elle cherche à participer à un monde meilleur en créant  grâce aux forces du ciel développées en soi de l’harmonie et de la beauté,  véritable baume de guérison.

Ancienne athlète de haut-niveau, elle devient thérapeute corporelle puis danseuse poétique. Elle crée plusieurs spectacles dont « Regard sur Hildegarde » en hommage à la mystique rhénane. A 45 ans, elle co-crée avec Emmanuel son compagnon, un lieu dédié à la vie alternative à Strasbourg, AmphorA – Un nouvel Art de vivre.

Le projet d’un lieu dédié à l’Art, la Nature et au rayonnement de l’Esprit humain sur Terre, tel que la Chouette grandit en ce couple depuis 6 ans… Voir son émergence aujourd’hui avec une équipe de collaborateurs expérimentés et joyeux est une réelle satisfaction…

car ensemble nous rayonnons plus loin !

Daniel Bintz, 3ème génération d’Administrateur de Biens – président Grand Est de la FNAIM (Fédération Nationale de L’immobilier) – Président de l’Agence Immobilière à Vocation Sociale d’Habitat et Humanisme Bas Rhin. 

Investir l’immobilier autrement pour transformer l’humain et les consciences !

Acteur engagé pour revitaliser nos villages et rester proche de la nature.

Marielle Bour, fonctionnaire territoriale au Conseil Départemental, dans le domaine de la protection de l’enfance.


Présidente d’Habitat et Humanisme Alsace Nord.
Souhaite se mettre au service d’un futur différent et meilleur avec un collectif de personnes différents mais œuvrant dans la même direction.

A participé à plusieurs aventures « alternatives » dont le Stück, le monnaie locale complémentaire de Strasbourg et sa région.

Francis Gartner, retraité de l’industrie automobile et encore actif dans diverses associations comme Rythme et Danse et les amis de Malkovsky sur le plan artistique, mais aussi référant des Incroyables Comestibles d’Obernai.

Il s’est senti concerné par ce projet qui correspond tout à fait à ses valeurs actuelles orientées vers l’art et l’environnement. Très bricoleur par ailleurs, il va mettre son savoir-faire au service de l’association dans tous ses domaines de compétence.

Francine Gartner, biochimiste de formation, conseillère en plantes médicinales et conseillère en nutrition.

Elle est actuellement responsable de formation dans une grande entreprise au service des sciences de la vie à Molsheim. 

Elle est aussi danseuse, professeur de Danse Libre Malkovsky et formée à différentes pratiques de bien-être.

Ce projet de relier les arts et la nature pour éveiller les consciences et élaborer des projets artistiques et pédagogiques correspond profondément à ses aspirations.

Elle souhaite s’impliquer pour développer le jardin médicinal et apporter ses compétences à la fois en danse, en phytothérapie et en pratiques de bien-être pour développer des stages ou des spectacles et contribuer au rayonnement de ce lieu d’exception.

Claude Arnoux, ancien maire d’un petit village d’Alsace, il a exercé de nombreuses années en tant que cadre de la Fonction Publique Territoriale.

C’est depuis 3 ans maintenant qu’il met, avec une approche plus consciente, toutes ses compétences au service de l’action  de médiation animale menée par  l’association  Évi’dence.

Également passionné de viticulture, au fort ancrage à la terre, il revient à l’essentiel en s’inscrivant avec ces mêmes compétences dans ce merveilleux projet de « La Chouette » avec  l’art, la nature et la spiritualité pour fil rouge.

Patricia Arnoux, après des études de psychologie et une formation de comportementaliste, elle se spécialise dans la relation Homme-chien. Sa passion pour les relations entre tous les êtres vivants l’a amenée à se former au Québec en tant que zoothérapeute.

Avec l’association Evi’dence, elle a fait entrer la médiation animale en prison voilà onze ans afin d’humaniser ces lieux et permettre à un homme et un animal réunis dans l’isolement de s’offrir mutuellement une nouvelle vie.

Riche de cette expérience, elle souhaite privilégier cette relation et la porter au cœur du projet de « La Chouette » et ainsi faire bouger les lignes et changer  les regards.

Andrei Melnikov, actuellement médecin à l’Université de Strasbourg, il est arrivé en France de Russie il y a près de 20 ans. D’abord en apiculteur-amateur il a observé pendant de longues années les abeilles, en cherchant à comprendre leur nature profonde, les raisons de leur bien-être et leur mal-être. il a constaté beaucoup d’incohérence et d’injustice dans l’approche dite « classique » à l’abeille.

En créant ApiLibre (lat. apis – abeille) – Rucher Écologique Pédagogique Participatif il y a deux ans, il a eu comme but le partage de ses compréhensions et la relation plus juste avec les abeilles. ApiLibre propose le parrainage des ruches dans un cadre participatif.

Il est devenu membre-fondateur de La Chouette, car par Amour juste pour le Vivant nous devenons toujours créateurs et collaborateurs.

Il a une expertise à partager, celle de collaboration avec les abeilles, et le Domaine de la Chouette est un site parfait pour cela. Son aspiration à créer un Musée de l’Abeille en tant que parcours d’histoire, de santé et d’écologie s’inscrit harmonieusement dans le projet de La Chouette et sera un pas important vers une meilleure collaboration de l’humain avec la Nature.

Marina Troubkina, Russo-ukrainienne d’origine, mère de quatre garçons, actuellement en reconversion du monde cartésien de la jurisprudence vers celui de la naturopathie/apithérapie.

Elle est heureuse de participer à la fondation de La Chouette. Ses idéaux sont bien illustrés dans le film de Coline Serreau « La Belle Verte » : authenticité (bas les masques), aspiration à la Sagesse, harmonie avec la Nature.

Elle sent l’importance de rétablir un lien juste entre l’humain et les abeilles. En tant qu’apithérapeute (thérapeute par les produits de l’abeille) elle a reconnu la richesse et le potentiel pour l’humain de ce lien juste. Elle porte avec enthousiasme le projet du Musée de l’Abeille au Domaine de La Chouette – aspirant à l’éveil des consciences et à la création d’un Futur meilleur.

Maryvonne Griffoul, dans la vie elle est directrice adjointe en charge des ressources humaines de l’institut universitaire de réadaptation Clemenceau (sites strasbourg & Illkirch).

Elle n’est ni artiste ni partenaire, sa présence au sein de ce projet repose sur ses valeurs fortes qui lui font écho et sur sa conviction que ce beau projet depuis son stade embryonnaire doit grandir et se concrétiser.